Laure, 17 ans, portera les couleurs de l’Ariège au 14 juillet à Paris

//Laure, 17 ans, portera les couleurs de l’Ariège au 14 juillet à Paris

Laure, 17 ans, portera les couleurs de l’Ariège au 14 juillet à Paris

De Saint-Paul-de-Jarrat à l’Arc-de-Triomphe ! Laure da Cunha, porte-drapeau de Saint-Paul-de-Jarrat depuis trois ans, a été invitée par l’office national des anciens combattants et des victimes de guerre à venir représenter la région Midi-Pyrénées, et plus particulièrement l’Ariège, au défilé du 14 juillet à Paris.

Prayols, Foix, Pamiers… Cela fait trois ans déjà que Laure Da Cunha, 17 ans, porte fièrement le drapeau aux couleurs de son village, Saint-Paul-de-Jarrat, lors des différentes cérémonies patriotiques. Consécration cette année, celle qui est une des plus jeunes porte-drapeaux du département ira porter les couleurs de l’Ariège, à Paris, lors de la fête nationale. «Je suis super contente de pouvoir représenter mon petit village dans une grande ville, se réjouit la lycéenne de Jean-Durroux. Et ça sera la première fois que j’irai à Paris…»

Chaque année, l’office national des anciens combattants et victime de guerre (ONACVG) demande aux relais locaux de lui présenter la candidature de leurs jeunes porte-drapeaux. L’objectif ? Mettre à l’honneur des jeunes (de 8 à 25 ans) venant des 22 régions, à Paris, à l’occasion du 14-juillet. Pour Midi-Pyrénées, trois départements seront représentés : les Hautes-Pyrénées, le Gers… et l’Ariège ! «C’est la première fois que l’Ariège est représentée à Paris, se réjouit Éric Périn, directeur du service départemental de l’ONACVG 09. Elle a été proposée du fait de son âge, de son attachement aux valeurs de la République et de son dévouement à cette fonction, qui en font un bel exemple pour les jeunes. Nos porte-drapeaux vieillissent et il faut susciter le volontariat chez des jeunes pour assurer la présence de ces symboles aux cérémonies commémoratives».

Pour Laura Da Cunha, cette fonction de porte-drapeau, c’est une «belle façon de rendre hommage aux personnes qui ont honoré la France. Avant, il y avait beaucoup de monde aux cérémonies, c’est moins le cas aujourd’hui. Par contre, il y a de plus en plus de jeunes porte-drapeaux, et ça, c’est chouette. On apprend tous les gestes avec les anciens, ils nous racontent leurs aventures, en Indochine par exemple. Être porte-drapeau, cela demande 30 minutes de concentration une fois de temps en temps, ce n’est pas compliqué».

Pas très compliqué, certes, mais plutôt inédit comme envie pour les jeunes. Et c’est donc pour les saluer que l’ONAC les invite le 14 juillet à assister au défilé sur les Champs-Élysées, à visiter la capitale l’après-midi (en bateau-mouche). Les jeunes auront même l’occasion de participer à la Garden-Party du Président de la République et à la cérémonie de ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe.
Tout un programme !
www.onac-vg.fr.

 Article extrait de La Dépêche du 29/06/2015

By |2018-09-19T08:15:06+00:003 juillet, 2015|Non classé|