Les monuments2018-09-27T17:12:44+00:00

Les monuments de la commune

Saint-Paul de Jarrat possède, de par son Histoire, des monuments notables. En voici une liste non exhaustive pour tous les curieux…

Carte interactive : cliquez sur l’icône  pour déplier le volet et laisser apparaître les monuments de la commune.

La Croix Viudée


De la place du Coq (autrefois, elle était appelée place St Pierre).

Croix en fer forgé dite de la Passion, a été réalisée en 1781 à la forge à la catalane de Saint Paul par le maitre forgeur Gabriel Bauzil (Père de Hippolyte Thomas Bauzil, né à Saint Paul en 1778, officier de Napoléon).

C’est l’une des plus belles de France qui existent encore dans ce style et aussi l’une des plus anciennes. Elle se trouvait au centre de la Place, elle fut déplacée en 1869 à la place qu’elle occupe de nos jours.

La borne languedocienne


Placée sur l’ancienne route qui passe devant la métairie de Bordeneuve, à la limite de Saint Paul et Celles. Cette borne du XVIème siècle en grés de Celles servait de délimitation entre le Comté de Foix et la Province du Languedoc (depuis l’épisode Cathare).

La fontaine-lavoir


Réalisée en 1921 par l‘architecte Emile Sauret pour célébrer l’adduction d’eau à saint Paul de Jarrat en 1914. Le plan initial fût revu à la baisse pour cause de guerre et restriction budgétaire.

Eglise Saint Germier


XVIème siècle puis remaniée, stalles du XVIIème provenant de l’abbaye de Saint Sernin de Toulouse (fabrication en 1690). Fresque monument aux morts remarquable. Auparavant l’église paroissiale se trouvait depuis les années 1200 à Saint-Paulet appelée Saint Martial (détruite à la fin du XVIIème siècle).
Sur l’emplacement actuel du Monument aux Morts se trouvait jusqu’au début du XXè siècle l’ancien cimetière. Le cimetière actuel fut mis en place après une épidémie de choléra en 1854. Un cimetière protestant se trouvait dans la ruelle derrière l’église.

Second château féodal

(maison du Dr Dedieu)


Edifié probablement au tout début du XVIè siècle après le brûlement du château féodal en 1486. Il sera demeure seigneuriale jusqu’à la révolution et dans lequel se trouvait le lieu de justice.

Château de Labat


Incendié et partiellement détruit lors des guerres de religion, puis reconstruit au début du XVIIè siècle et remanié début XXème. En 1963, il fût donné à une fondation qui le mit à la disposition d’un institut médico-pédagogique, il devint colonie de vacances, puis par la suite vendu à des privés.

Canal de la Forge


Servait à alimenter la forge à la catalane (construite au XVIIIème siècle, derrière le Monument aux Morts).
Le canal, pris sur le Scios (les terrains du Foirail jusqu’à la Tuilerie appartenaient aux seigneurs de Saint Paul) et sur le ruisseau du Labat, il alimentait le moulin seigneurial (château Dedieu) et le bassin de la forge à la catalane. Son emplacement (entre le château et la place du coq) était la voie principale du bourg à l’église et à la route Saint-Paul – Tarascon (aujourd’hui chemin de Plas).

Forge à la catalane


Construite au début du XVIIIè siècle, elle transformait le minerai en barres de fer qui seront utilisées par les martinets. Le canal y transportait l’eau pour la faire fonctionner. Une scierie hydraulique y a été aussi adjointe, puis une production d’électricité y sera installée au début du XXè. Saint-Paul sera l’une des toutes premières communes à avoir un éclairage public électrique avant même Foix.

Moulins et fours


Le moulin le plus important était celui du château où tous les habitants étaient tenus d’y venir faire moudre leur grain. Un four banal se trouvait près du château (chemin de la Técounière). Un moulin à huile de noix à traction animale, se trouvait aussi rue de la Técounière.

Fours à plâtre


Quelques vestiges restent au départ du chemin de la Cascade (anciennement appelé chemin de la montagne). Cuisson de minerai qui provenait d’Arignac. Un moulin pour broyer le minerai cuit y était également accolé.

Vestige du Martinet


Proche de Langlade, ancienne clouterie et martinet, où se fabriqueront des bêches, sacs de charrue et autres outils agraires.

Mairie et ancienne école


Inauguré en 1942, le bâtiment comportait la mairie (en remplacement de l’ancienne qui se trouvait avec le presbytère sur l’emplacement actuel du H.L.M.) et l’école jusqu’à la construction de la nouvelle.

Place de la Salle des fêtes


Autrefois s’y déroulait pour la pentecôte, la foire la plus importante de la région , d’où son ancien nom le Foirail.

Vestige de l’ancien bureau de la Marque de Fer


A Saint-Paulet ; sorte de douane à la sortie du Comté de Foix pour les instruments transformés qui y transitaient avant d’être vendus en Languedoc (dont Saint Paul était la frontière).

>> Accès rapide <<