Mes démarches2018-08-09T17:34:16+02:00

Mes démarches

Retrouvez ici toutes les informations pour simplifier vos démarches.

Cliquez sur la démarche qui vous intéresse pour faire apparaitre les modalités.

>>> Affaires générales et identité

Carte d’identité2018-10-22T12:00:55+02:00

Se renseigner auprès des mairies les plus importantes comme Pamiers, Foix, Tarascon, Ax Les Thermes…

Passeports et cartes grises2018-10-22T11:56:58+02:00

Pour les passeports :

Se renseigner auprès des communes les plus importantes du département (Pamiers, Foix, Tarascon, Ax-les-Thermes,etc.)

Pour les cartes grises :

Auprès d’organismes privés ou directement sur internet.

Recensement citoyen (ou militaire)2018-08-08T23:05:58+02:00

Venir en Mairie avec le livret de famille et la carte d’identité. Si besoin pour les nouveaux arrivants une pièce justificative de domicile vous sera demandée. 

Permis de construire, déclaration préalable et certificat d’urbanisme2018-08-08T23:08:34+02:00

Les imprimés sont à votre disposition en Mairie. En complément du support que peut vous fournir la secrétaire de mairie, l’adjoint chargé de l’urbanisme peut vous renseigner pendant ses permanences. 

Si vous n’êtes pas sûr des modalités pour réaliser vos démarches, n’hésitez pas à contacter le secrétariat de la Mairie selon les horaires d’ouverture.

Secrétariat de la Mairie

 05 61 64 18 30

secretaire.stpauljarrat@wanadoo.fr

Afin de gagner du temps en Mairie (prédemande CNI, carte grise, etc.), vous pouvez compléter votre dossier en ligne sur : ants.gouv.fr/

>>> Élections

Inscription sur les listes électorales2018-08-08T23:09:35+02:00

Les inscriptions se font en Mairie de septembre à décembre. Se munir de la carte d’identité et d’une pièce justificative de domicile. 

>>> État civil

Demande acte de naissance / décès2018-08-08T23:11:11+02:00

>>> Famille, enfance et scolarité

Inscription scolaire en Mairie2018-08-08T23:13:48+02:00

Se présenter avec le livret de famille et une pièce justificative de domicile récente.

Mariage – Parrainage civil2018-08-08T23:08:43+02:00

Présentez-vous en Mairie et on vous donnera le détail des pièces à fournir. 

>>> Urbanisme

Permis de construire, déclaration préalable et certificat d’urbanisme2018-08-08T23:08:34+02:00

Les imprimés sont à votre disposition en Mairie. En complément du support que peut vous fournir la secrétaire de mairie, l’adjoint chargé de l’urbanisme peut vous renseigner pendant ses permanences. 

Le guide complet

Si la ou les démarches que vous souhaitez effectuer ne sont pas cités dans la section ci-dessus, vous pouvez utiliser le guide des services publics. Tapez dans la barre de recherche votre demande (par exemple : acte de naissance, si vous souhaitez demander une copie d’un acte de naissance), le guide vous renverra directement sur cette page à ou aux fiches pratiques liées à votre demande.

Question-réponse

Quels sont les droits sur le logement de l'époux ou partenaire ou concubin du défunt ?

Vérifié le 01 juin 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Si vous étiez mariés avec le défunt, vous bénéficiez après son décès d'un droit permanent de rester dans le logement, sauf dans le cas où votre conjoint était propriétaire en indivision avec d'autres personnes. Ce droit d'habitation est valable quelque soit le contrat qui vous lie au logement (location ou propriété).

  • Si vous étiez locataires de votre logement, vous avez le droit de rester dans les lieux à vie, même si le bail a été conclu au seul nom de votre conjoint.

    Pendant l'année qui suit le décès, vous devrez payer les loyers, mais vous pourrez demander au notaire en charge de la succession à vous faire rembourser de leur montant sur la succession.

     À noter

    si vous viviez séparément au moment du décès, vous bénéficiez du transfert du bail à votre nom. En cas de conflit avec d'autres personnes demandant le transfert du bail (par exemple : un parent ou un enfant vivant avec le défunt depuis plus d'1 an), c'est le juge qui décidera l'attribution du logement.

    • Si vous étiez les seuls propriétaires ou propriétaires en indivision avec une ou plusieurs personnes (par exemple : le logement appartenait pour la moitié à vous et votre conjoint et pour la moitié à vos enfants), vous avez le droit d'habiter dans le logement à vie après le décès de votre conjoint.

    • Si votre époux était le seul propriétaire, vous avez le droit d'habiter dans le logement à vie après son décès.

    • Si votre conjoint était propriétaire en indivision avec d'autres personnes (par exemple : le logement appartenait pour 1/3 à votre conjoint et pour 2/3 à ses frères), vous avez le droit d'habiter dans le logement pendant 1 an après le décès de votre conjoint.

 À noter

vous continuez de bénéficier du droit d'habiter dans le logement, même si vous vous remariez.

Si vous étiez pacsé avec le défunt, votre droit d'habiter le logement est différent selon que vous étiez locataires ou propriétaires.

    • Vous avez le droit exclusif sur le bail.

    • Vous bénéficiez du transfert du bail à votre nom.

      En cas de conflit avec d'autres personnes demandant le transfert du bail (par exemple : un parent ou un enfant vivant avec le défunt depuis plus d'1 an), c'est le juge qui décidera l'attribution du logement.

    • Vous avez le droit d'habiter dans le logement pendant 1 an après le décès, sauf si le défunt vous a privé de ce droit dans un testament.

      Vous pouvez également bénéficier de l'attribution préférentielle du logement :

      • si le défunt l'avait prévu dans un testament
      • ou en le demandant au notaire au moment du partage des biens et en versant une soulte.
    • Vous avez le droit d'habiter dans le logement pendant 1 an après le décès, sauf si le défunt a prévu le contraire dans un testament.

Si vous vivez en union libre (ou concubinage), votre droit d'habiter dans le logement après le décès de votre concubin dépend de votre contrat sur le logement (location ou propriété).

    • Vous avez le droit exclusif sur le bail.

      • Vous bénéficiez du transfert de bail si :

        • vous viviez avec le défunt depuis au moins 1 an avant le décès
        • et que le concubinage était notoire (relations continues, stables et connues).

        La preuve de ce concubinage peut se faire par tout moyen : attestation des proches, factures, certificat de vie commune, etc.

        Si votre concubinage a duré moins d'1 an, vous devrez obtenir l'accord du bailleur et signer un nouveau bail.

      • Vous bénéficiez du transfert de bail si le concubinage était notoire (relations continues, stables et connues). La preuve de ce concubinage peut se faire par tout moyen : attestation des proches, factures, certificat de vie commune, etc.

      • Dans le cas d'un logement soumis à la loi de 1948, vous ne bénéficiez pas d'un droit au maintien dans les lieux, sauf si vous êtes en situation de handicap et que vous faites la preuve du concubinage.

    • Vous n'avez pas de droit au maintien dans les lieux.

      En effet, lorsqu'un concubin décède, sa part revient à ses héritiers, qui peuvent obtenir la vente du logement lors du partage.

      Toutefois, si vous avez des enfants mineurs en commun, vous pouvez demander au juge le maintien de l'indivision.

      Vous pouvez également avoir prévu à l'avance de maintenir dans les lieux chaque concubin :

      • soit en léguant sa part à l'autre dans un testament,
      • soit en prévoyant une clause de rachat dans une convention d'indivision, c'est-à-dire une clause qui prévoit qu'en cas de décès d'un concubin, l'autre pourra acquérir sa part en priorité.
    • Vous n'avez pas de droit à rester dans le logement. Les héritiers de votre concubin peuvent vous obliger à quitter le logement.

      Pour vous permettre de rester dans les lieux, votre concubin peut toutefois avoir prévu à l'avance de vous léguer l'usufruit du logement dans un testament.

  À savoir

vous pouvez également avoir acheté votre logement par le biais d'une société civile immobilière (SCI) . Dans ce cas, le maintien dans le logement peut avoir été prévu dans les statuts de la SCI.

Votre droit de rester dans le logement n'est pas le même selon que vous étiez marié, pacsé, ou en union libre avec le défunt et selon votre contrat sur le logement (location ou propriété).

Ainsi, selon votre situation, vous pourrez bénéficier soit d'un droit temporaire de maintien dans les lieux, soit d'un droit permanent d'habitation, soit d'aucun droit.

Dans tous les cas, le droit de rester dans le logement est valable uniquement pour la résidence principale.

>> Accès rapide <<